Modernisation du métro de Moscou pour 2025

Parmichael

Modernisation du métro de Moscou pour 2025

Comme toutes les grandes métropoles, Moscou doit faire face à des problèmes de circulation. Chaque jour des millions d’automobilistes circulent dans la capitale russe générant des embouteillages sur le périphérique et les grands axes.

Des kilomètres de bouchons gênent quotidiennement le trafic automobile de Moscou. Pour lutter contre ces ralentissements, Moscou a lancé en 2017 des travaux d’agrandissement et de modernisation de son métro.

Relier la capitale russe à sa périphérie

Chaque jour de nombreux Russes habitant à l’extérieur de Moscou sont obligés de se rendre dans la capitale pour aller à leur travail. Beaucoup d’entre eux utilisent la voiture, car actuellement le métro ne permet pas de rejoindre le cœur de la ville depuis la périphérie. Résultat, le périphérique est quotidiennement encombré par des embouteillages.

Les travaux d’agrandissement du métro incluent notamment une nouvelle ligne autour du périphérique. Celle-ci sera alors reliée aux tronçons déjà présents dans la capitale. De cette façon, Moscou et sa périphérie seront directement reliés par le métro.

Mais l’objectif de ce grand projet est également de moderniser le métro de Moscou. Actuellement, les trains utilisés ne sont pas suffisamment isolés pour faire face aux températures extrêmes que subit la capitale en hiver et en été. De ce fait, les Moscovites sont peu enclins à utiliser le métro lors de ces périodes par manque de confort. La modernisation du métro prévoit donc de remplacer ces trains par des nouveaux mieux isolés, mais également mieux agencés et mieux équipés (Wifi, prises USB…).

Grâce à ce métro mieux déployé, plus moderne et plus confortable, Moscou veut encourager les Russes à privilégier davantage le métro plutôt que leur voiture. Les autorités espèrent ainsi réduire la circulation automobile d’au moins 10%.

La construction des trains confiée à Transmashholding

Afin de détermine à qui sera confié le projet de construction des nouveaux trains, la mairie a étudié les dossiers de plusieurs entreprises. C’est finalement l’entreprise ferroviaire Transmashholding qui a été retenue.

Avant ce projet, Transmashholding a déjà travaillé pour le métro de Moscou en concevant pas moins de 1500 rames. Propriétée du groupe UMMC détenu par l’oligarque russe Iskander Makhmudov l’entreprise compte sur son usine Tver Carriage Works pour concevoir les 23 trains du prochain métro de Moscou. Le budget pour la conception de ces nouveaux trains est estimé à 150 millions d’euros, mais au total le projet d’agrandissement et de modernisation du métro de Moscou devrait coûter plus de 265 millions d’euros.

À propos de l’auteur

michael administrator

Laisser un commentaire