Conseils en immobilier : les types d’investissement à faire

Parjulesgerard363

Conseils en immobilier : les types d’investissement à faire

Actuellement, il existe différentes manières d’investir dans l’immobilier. Mais avant de se lancer, il faut connaître les différents enjeux ainsi que les plus et les moins de chacune des possibilités. C’est justement l’objet de cet article, où vous verrez des informations pratiques concernant les différents types de placement immobilier.

L’achat d’une résidence principale

Le premier investissement à faire dans l’immobilier consiste à acheter une résidence principale. Pour ce faire, il faut économiser de l’argent pour l’apport personnel, et également souscrire un crédit immobilier. En revanche, cela vous évitera de payer un loyer tous les mois. À la place du loyer, vous allez pendant une dizaine voire une trentaine d’années rembourser le crédit tous les mois.

Lors du paiement de votre dernière mensualité de prêt, vous disposerez d’un patrimoine personnel que vous pourrez revendre ou transmettre à vos descendants. À savoir que le crédit immobilier est plus difficile à obtenir qu’un prêt personnel (cliquez ici pour obtenir un prêt personnel rapide).

L’investissement locatif

L’objectif de l’investissement locatif est d’obtenir un supplément de revenus tous les mois. L’investissement locatif à Paris permet de gagner 2 à 3% en termes de rendement contre 5 % dans une grande ville de province. Il est possible d’investir sans faire un prêt, mais il est généralement nécessaire de prendre un crédit.

L’aide d’un courtier immobilier est vivement recommandée pour dénicher le meilleur taux de crédit si vous en contractez un. Autre conseil : avant d’acheter un immeuble locatif, étudiez le quartier dans lequel vous allez acheter. C’est le seul moyen de s’assurer de la viabilité du placement sur le long terme.

La défiscalisation

L’investissement en loi Pinel et en loi Malraux offre de nombreuses opportunités de défiscalisation. L’investissement en loi Pinel consiste à acheter un logement neuf pour le mettre en location et ainsi défiscaliser. Pour idée : un investissement d’un montant de 200 000 euros peut donner droit à des réductions allant jusqu’à 4 000 euros par an. Mais pour en bénéficier, il faut investir dans un projet immobilier dont :

  • l’emplacement géographique est soumis à la loi Pinel,
  • le délai d’exécution est inférieur à 30 mois,
  • le bilan énergétique se conforme à certaines normes.

L’investissement en loi Malraux offre une remise d’impôts appliquée en fonction du coût des travaux de rénovation effectuée. Cette somme déductible est variable. S’il s’agit d’un secteur sauvegardé, 30% des travaux ne seront pas imposables et 22 % s’il s’agit d’une zone de protection du patrimoine. À noter que le montant déductible est plafonné à 100 000 euros.

L’utilisation des Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI)

Les SCPI sont des établissements d’investissement collectif. Elles sont composées de personnes physiques et/ou morales dont l’objectif est d’investir dans un parc immobilier spécifique. Les membres détiennent ainsi des parts d’un ensemble de groupement de biens immobiliers.

Cette option de placement présente l’avantage de vous permettre d’investir une petite somme (5 000 euros seulement). L’ennui est l’impossibilité de choisir avec précision dans quel bien investir. En outre, les frais d’entrée et de sortie peuvent énormément abaisser votre rendement.

À propos de l’auteur

julesgerard363 editor

Laisser un commentaire