Courant faible et fort, les explications de l’électricien

ParStephane Jamison

Courant faible et fort, les explications de l’électricien

Le courant fort et faible sont deux installations très différentes, aux objectifs différents qui doivent coexister dans un habitat.Si la réalisation des circuits utilisés pour le courant fort est beaucoup plus contraignante, le courant faible n’en est pas moins complexe.

Courant faible et fort, qu’est-ce que c’est ?

Sur une installation électrique, l’électricien de Voisins-le-Bretonneux doit disposer d’un courant faible et fort. Le courant fort regroupe tous les installations et circuits qui proviennent du tableau électrique et servent à répartir l’énergie vers les différents points d’utilisation. Plus concrètement, ce sont les installations telles que les éclairages, les prises de courant et les appareils électriques qui usent d’une tension et d’une intensité assez élevée.

Le courant faible est par le câblage qui sert à transporter les informations, toutefois, il n’est pas démuni de toutes impulsions électriques. Parmi les éventuels éléments qui constituent le courant faible, il y a la téléphonie, les interphones, les alarmes, les vidéosurveillances et l’internet. La réalisation des circuits relatifs au courant faible n’est pas aussi stricte que le courant fort. Toutefois, l’intervention de l’électricien professionnel s’avère être très importante.

Courant faible et fort, les conseils de l’électricien

Lorsqu’il faut concevoir les circuits du courant faible et fort, les explications de l’électricien sont d’une importance capitale afin que ces deux types de courant puissent exister en toute sécurité. En effet, suivant la norme NF C15 – 100, ces deux types de courant doivent être séparés dans des gaines différentes étant donné que les champs électromagnétiques qui peuvent exister se perturbent. Aussi, bien que le courant faible soit beaucoup plus simple et moins contraignant, l’intervention d’un professionnel est requise lors de son installation afin de régulier et sécuriser l’ensemble des éléments qui le constitue.

Aussi, le principe simple imposé par la norme NF C15-100 doit être respecté par l’électricien. Suivant cette norme, il faut prévoir chaque appareil une prise dédiée. Ainsi fait, le courant faible et fort peut coexister sans risque d’interférence. Aussi, les réseaux électriques reliés au courant faible ou fort seront performants et conformes, si on applique les techniques enseignées par les artisans électriciens.

 

À propos de l’auteur

Stephane Jamison author

Laisser un commentaire