La mise à terre, le gage d’une sécurité optimale

ParStephane Jamison

La mise à terre, le gage d’une sécurité optimale

La mise à terre est un ensemble d’installation qui contribue à la sécurisation de l’utilisation de l’électricité dans un bâti. Si elle fonctionne par la traction des débits électriques d’un appareil défectueux, la mise à terre va assurer que l’électricité ne passe à la terre par l’intermédiaire de l’utilisateur.

La mise à terre, comment ça marche ?

Conformément à la loi, la mise à terre est un ensemble de dispositifs mis en placesur une installation électrique afin de garantir le cheminement du courant au sol en cas de défaut d’isolement. Ce sont donc des éléments qui en cas de fuite électrique permettentd’éviter le contact et l’électrocution des hommes due à des éléments conducteurs et divers installations électriques. Ainsi donc, la mise à terre, le gage d’une sécurité optimale est actif lorsque tous ceux qui sont susceptibles de propager de l’électricité seront raccordés à la terre.

La mise à terre est notamment nécessaire sur une installation électrique nouvellement créée, lors d’une mise en conformité ou d’une mise en sécurité. Parmi les éléments clés de la réalisation de la mise à terre d’une installation électrique, il y a notamment une prise de terre, des conducteurs de terre et des protections associés aux circuits. Aussi, une liaison équipotentielle principale ou le LEP est nécessaire et permet de faire un lien à la terre des canalisations et tous les éléments métalliques dès la réalisation des gros œuvres d’une construction.

Comment réaliser correctement une mise à terre

Réaliser la mise à terre des installations électriques et des éléments conducteurs repose sur un ensemble de travaux assez complexe. En pratique, la mise à terre va débuter à la borne de terre qui est reliée à la barre de mesure ou de coupure avant de desservir le répartiteur du tableau électrique par le conducteur principal de protection. Les conducteurs de protection quant à eux doivent être de couleur vert jaune et devront être adaptés à la section d’alimentation générale de l’installation. Ainsi, pour un conducteur principal de protection de 10 mm², il faudra une alimentation générale de 10 mm².

Pour ce qui est du fil utilisé pour la LEP et les éléments métalliques de la construction, il faut opter pour une section équivalente à la moitié de la section du conducteur de protection tout en respectant un minima de 6 et un maxima de 25 mm². Quant aux conducteurs de protection des différents circuits électriques, il faut une section équivalente aux câblages actifs du circuit distribué. Ainsi conçue,la mise à terre sera véritablement efficace et pourra alors protéger les personnes en cas de fuite d’électricité.

 

À propos de l’auteur

Stephane Jamison author

Laisser un commentaire