5 mai 2018 : jour sombre pour l’humanité

ParStephane Jamison

5 mai 2018 : jour sombre pour l’humanité

Mai 2018, le printemps arrive en région tempérée, le monde semble avoir frôlé une guerre mondiale, l’heure est à la réjouissance. Pourtant, il y a de quoi s’inquiéter. Depuis quelques décennies, le monde entier a été mis au courant de l’épuisement rapide et progressif des ressources naturelles vitales. Eau, électricité et or noir continuent leur raréfaction et le 5 mai, la planète n’en produira plus de quantité suffisante pour tous.

Changement des mentalités espérées

Les mesures visant à réduire les dépenses énergétiques visent notamment le parc automobile. Les utilisateurs comme les vendeurs de voiture sont sensibilisés en vue de changer leur comportement au volant. On demande également un effort au niveau des habitations. Attendre une heure après le coucher du soleil avant de mettre le chauffage, trouver une chaudière écologique et circonscrire toutes les fuites, voici les mesures prônées en vue de réduire la dégradation environnementale. En 2018, il faudrait deux planètes pour alimenter l’ensemble de la population.

Selon un organisme d’observation des réalités écologique actuelles, la France fait partie des plus mauvais élèves. La consommation journalière d’un français est supérieure à celle des voisins. Si le reste du monde consomme comme en hexagone, 2 planètes ne suffiront plus. Chacun doit changer sa mentalité, sans pour autant plonger dans le masochisme et se priver de tout ce qui permet de se sentir bien, de se faire plaisir, d’où, le besoin de changement au niveau des comportements consommateurs. Le but n‘est pas de se priver, mais de consommer avec modération.

Installations sanitaires optimisés

Les installations sanitaires franciliennes deviennent de plus en plus centrées sur les besoins de réduction de la consommation. En témoigne les actions réalisées par notre informateur : plombier Montigny-le-Bretonneux. Installateur et dépanneur sanitaire habitué aux interventions en urgence dans la région parisienne, il a vu le nombre de demandes liées à une amélioration de la consommation soudainement augmenter. Mise en place de tuyaux en PER, installation des équipements réducteurs de pression ou pose d’un mousseur sur un  mitigeur, voici quelques unes de ces mesures. Il faut savoir que ces mesures sont encouragées par les organismes de financement des aides. En effet, on peut bénéficier d’une assistance financière si les projets de rénovation ont pour but une amélioration de l’efficacité énergétique.

À propos de l’auteur

Stephane Jamison author

Laisser un commentaire