Plomberie : vers la fin du plomb à Paris

ParStephane Jamison

Plomberie : vers la fin du plomb à Paris

La plomberie comporte des appareils sanitaires permettant la circulation de l’eau dans la maison. De l’alimentation à l’évacuation vers les réseaux généraux,  tout ce système fonctionne grâce à la tuyauterie. Jadis, cette tuyauterie était composée de cuivre, en grande majorité. Cela tend à changer, le cuivre étant pointée du doigt pour la présence massive de particules de plomb.

La fin du plomb en plomberie

Sur les installations anciennes, les alimentations générales sont assurées par ces tuyaux en cuivre. Les conduites en plomb ne sont plus utilisées depuis 1995, du moins, en ce qui concerne les chantiers neufs. En France, des kilomètres de canalisations alimentant des immeubles collectifs sont en voie de remplacement définitif. D’après les dernières estimations, le taux de plomb admissible dans l’eau potable devait passer de 25 à 10 microgrammes par litre. Cet objectif est à atteindre avant 2013. Les propriétaires des bâtiments alimentés au cuivre n’ont guère le choix, il faut procéder au remplacement les anciennes conduites en plomb encore existantes. Comme on l’aurait imaginé, ces installations sont hautement toxiques et représente un danger pour la santé publique. En effet, le plomb génère du saturnisme chez les plus jeunes. Entre autres maladies, ce saturnisme inquiète car une grande partie de la population n’a pas d’autre choix que d’utiliser ces canalisations en plomb.

Evolutions écologiques

Dans les installations anciennes, les canalisations des logements étaient composées de plomb. Les méfaits du matériau étant connus, il a été remplacé par le cuivre. Outre la pose et l’installation des canalisations, le métier de plombier  désigne la maintenance des appareils sanitaires et des robinetteries. Le métier de plombier a beaucoup évolué, grâce à ces enjeux sanitaires et écologiques. Aussi, la solution à adopter est de  contacter un professionnel. Si l’on veut remplacer des conduits en plomb, il faut se référer à un professionnel. Aujourd’hui encore majoritairement utilisé, le cuivre est concurrencé par des produits plus simples à mettre en œuvre : le PER (polyéthylène réticulé) et le multicouche. Grâce à ces tuyaux, la population peut dormir plus sereinement et boire sans trop de craintes. En effet, les matériaux actuels doivent répondre à une certaine exigence écologique avant d’être commercialisés à grande échelle.

À propos de l’auteur

Stephane Jamison author

Laisser un commentaire