Logement étudiant : assurance, taxe et recommandation

ParAlice Darieux

Logement étudiant : assurance, taxe et recommandation

Trouver un bien lorsqu’on est étudiant n’est pas une chose aisée, surtout pour ceux qui choisissent de poursuivre leurs études dans les grandes agglomérations. Si vous souhaitez poursuivre vos études à Paris ou à Bordeaux, sachez que pour trouver un studio pour étudiant vous devrez jongler avec la recherche du bien ainsi que votre dossier de futur locataire.
Pour ce faire, vous devrez fournir certaines pièces dont la plus importante est sans aucun doute les garanties que vous offrez. Alors, si vous ne souhaitez pas vous faire refuser votre demande, voici quelques points que vous devrez certainement savoir.

L’assurance logement étudiant

La loi stipule qu’au moment de la signature du contrat de bail, l’étudiant est obligé à assurer le logement. Dans le cas où le logement n’est pas assuré, il n’est pas rare que le propriétaire demande la résiliation du contrat en question. Tout comme pour la responsabilité civile pour les voitures, le logement doit aussi être couvert par ce genre de responsabilité. Pour ce faire, l’idéal sera de se renseigner auprès de ses parents. L’objectif étant de couvrir le logement étudiant Lyon avec l’assurance logement des parents.

La taxe d’habitation étudiant

Outre l’assurance qui varie en fonction des nombres de pièces ainsi que des capitaux à assurer, il faut aussi prendre en compte la taxe d’habitation. Cette dernière est en effet un impôt local que tout locataire doit acquitter au 1er janvier de l’année. Même si vous êtes étudiant, vous êtes dans l’obligation de payer une taxe habitation. Toutefois, au cas où vous logez chez l’habitant ou que vous occupez un logement dans une résidence Crous, sachez que vous êtes exonéré de taxe.

Les recommandations à connaître

Avant de signer votre contrat de bail, prévoyez de prendre toutes les précautions requises pour évitez les arnaques et autres escroqueries liées à la location de logement d’étudiant. Parmi les escroqueries les plus fréquentes, les versements par mandat cash auprès des faux propriétaires.
Voyage professionnel, faute de temps pour faire la visite et bien d’autres encore peuvent être des prétextes pour soutirer l’argent auprès des futurs locataires en échange de la clé, ce qui au final ne se fera pas. Dans ce cas, il est recommandé de ne pas verser de l’argent avant que vous ne rencontriez le propriétaire ; que vous ne visitiez le bien en question et que vous ne signiez le contrat de bail.
Veuillez également vérifier la qualité du bien en question si votre appartement ou votre studio est décent. Parmi les points à vérifier, il faut noter entre autres la présence d’une fenêtre, le système de chauffage, la production d’eau chaude, la présence de ventilation et les dispositifs d’ouverture. Pensez aussi si votre studio ou appartement dispose d’un coin cuisine ainsi que d’une installation sanitaire intérieure au logement séparée de la cuisine.
Mis à part tous ces points, vous devrez aussi vérifier les mentions qui doivent se trouver dans votre bail de locataire. Renseignez-vous sur les différentes clauses avant de signer votre contrat, que vous effectuez votre transaction auprès d’une agence immobilière ou d’un particulier.

À propos de l’auteur

Alice Darieux author

Laisser un commentaire