Le prêt immobilier : comment ça marche dans le cas d’un investissement locatif ?

ParLucas Sanchez

Le prêt immobilier : comment ça marche dans le cas d’un investissement locatif ?

Réaliser un prêt immobilier procure de nombreux avantages pour financer un investissement locatif. De plus, les banques ont tendance à l’accorder pour ce type de placement même sans apport personnel. À partir de ce crédit, vous pourrez devenir propriétaire de votre bien. Vous réduisez vos impôts. Vous bénéficierez d’une ressource complémentaire tout en vous sécurisant pour votre retraite et l’avenir de votre famille. Mais pour obtenir ce prêt, savez-vous quels sont les processus indispensables à connaître pour un crédit immobilier en vue d’un investissement locatif ?

Définir un projet concret

Avant de prendre une décision quelconque, vous aurez besoin de bien déterminer le type de bien dont vous aurez besoin pour votre placement. Vous aurez à choisir une maison, un appartement ou dans le neuf ou dans l’ancien. Cela est surtout crucial pour connaître le montant nécessaire pour le financement de votre projet de location. Posez-vous les bonnes questions pour y arriver. Vous aurez donc besoin de réaliser une simulation pour découvrir vos capacités à rembourser le crédit immobilier. À partir de ce calcul approximatif, vous saurez plus sur le montant total du prêt selon que vous avez un apport ou pas. Vous aurez également à estimer la valeur locative. En général, ce calcul vise à estimer le loyer percevable et surtout le montant des loyers nets après le déboursement des charges. Ces éléments sont réellement nécessaires pour se lancer dans un prêt immobilier. Pour y voir plus clair, consultez toutes les informations sur le crédit immobilier sur https://www.boursedescredits.com/credit-immobilier.php.

Connaître son taux d’endettement

La banque ne vous attribuera pas un crédit immobilier si votre taux d’endettement futur est supérieur à 33 %. Vous devez donc réaliser un calcul de votre taux d’endettement. Cependant, vous devez prendre en compte les revenus locatifs nets pour inclure les charges de propriété. De ce fait, vous devez prévoir un calcul de la rentabilité de votre placement selon les taux du marché. Ce sera à partir de ce calcul que vous pourrez estimer le taux d’endettement. Toutefois, il est plus profitable de choisir une banque qui pratique la compensation des revenus afin d’obtenir un prêt plus facilement.

Choisir le crédit adapté à sa situation

Le financement de l’immobilier locatif peut se réaliser à partir d’un prêt amortissable ou d’un prêt in fine. Le prêt in fine propose des mensualités faibles à partir du loyer, mais coûte relativement cher en intérêts. Vous devez donc disposer d’un apport plus solide pour y arriver. Sinon, vous pourrez toujours opter pour le prêt amortissable qui coûte moins cher tout au long de la durée du prêt avec les loyers qui compenseront presque la moitié des mensualités. Si vous investissez dans le neuf, le dispositif de défiscalisation ajoutera un plus sur votre investissement qui ne portera que sur le montant du capital emprunté. Encore, opter pour un prêt immobilier à taux variable est avantageux pour un investissement locatif sachant que les loyers se chargeront des mensualités. De plus, le taux commence toujours par un taux inférieur à la moyenne du marché. Après ces procédures, vous pourrez fournir à votre organisme emprunteur un bon dossier pour réaliser votre prêt immobilier.

À propos de l’auteur

Lucas Sanchez subscriber

Laisser un commentaire