Le thermomètre d’intérieur

Parmichael

Le thermomètre d’intérieur

Les thermomètres d’intérieur existent sous différentes formes, et leur principe de fonctionnement varie d’un modèle à un autre. Il existe des thermomètres à lecture directe qui permettent à l’utilisateur de prendre connaissance de la température en un coup d’œil.

D’autres types de thermomètres d’intérieur sont « à minima » ou encore « à maxima ». Ces appareils permettent respectivement de connaître la température la plus basse ou la plus haute qui prévaut dans un intérieur à des moments donnés.

Pour choisir un thermomètre d’intérieur, il faut considérer la précision de la mesure offerte par l’appareil. Dans des bureaux ou dans certains espaces, l’intérêt sera de connaître les températures extrêmes qui ont pu prévaloir, tandis que dans d’autres lieux, un thermomètre à lecture directe sera plus indiqué. Il faut savoir que cet appareil qui est avant tout utile et fonctionnel sert aussi à relever le charme d’une décoration dans de nombreux intérieurs. Il y a les thermomètres à affichage numérique présents aujourd’hui sur le marché ; il y a aussi les modèles à affichage digital, entre autres modèles. Cet instrument de mesure a beaucoup évolué depuis son invention.

Invention et évolution

Le terme « thermomètre » est formé des mots grecs « thermos » et « métron » qui signifient respectivement « chaud » et « mesure ». L’invention du thermomètre remonte à plusieurs siècles. Avant cet appareil, le thermoscope fut d’abord inventé. Ce dernier appareil ne servait qu’à prendre la mesure des changements de température. Les premiers thermoscopes étaient cependant assez imprécis. De plus, ils réagissaient non seulement aux variations de température, mais aussi aux changements de pression atmosphérique dans un environnement. Les premiers thermomètres furent mis au point en 1646. Leur fonctionnement était basé sur le principe de la dilatation de certains alcools sous l’effet de la température environnante. Au début, les échelles des thermomètres étaient nombreuses. Ces différences rendaient tout consensus autour de certains résultats scientifiques impossible. D’une part, il était impossible de faire des comparaisons entre les résultats mesurés par différents thermomètres, et d’un autre côté, il était tout aussi difficile d’apprécier la valeur obtenue par un thermomètre précis.

C’est Daniel Fahrenheit qui fut le tout premier à proposer une échelle de mesure standard. Le suédois Anders Celsius est celui qui mit au point le système de graduation qui est aujourd’hui le plus utilisé à l’échelle du monde. Cette échelle de mesure est basée sur les valeurs témoins que sont les températures d’ébullition et de fusion de l’eau. Ce système régit la grande majorité des thermomètres d’intérieur à ce jour.

À propos de l’auteur

michael administrator

Laisser un commentaire